Dernier sushi avant de partir

8 01 2009

Pour mon dernier jour, j’etais seul avec le pere de Chie pour le dejeuner. Il a decide de m’emmener a un restaurant sushi avec les petits plats qui tournent autour des chefs. Le restaurant est a Funabashi a 20 minutes a pieds de la station je pense, mais a 5min en voiture.

Il n’y avait pas beaucoup de monde, surement a cause de l’heure, environ 11h30.  Cela explique surement qu’il n’y avait pas de plat sur le tourniquet. On a alors commande directement.

Le poisson etait super bon comme on peut s’en douter. Le thon gras (toro) etait super fondant comme du beurre. Le saumon hamachi etait plus frais que frais vu qu’il etait entier devant nous dans de la glace. On a aussi pris du saumon avec de la mayonnaise le tout legerement grille. Un delice de gras qui est superbe dans l’assiette et qui passe tout seul dans le gosier!

 

Le restaurant avait une salle principale avec le grand tourniquet et les 2 chefs au milieu. Mais derriere il y a une cuisine pour la preparation d’autres plats. A chaque fois que le chef transmet une commande par le micro sur le comptoir aux gens dans l’arriere salle, ils repondent de vive voix au loin, eux sans micro. C’est marrant a entendre. Ils participent aussi d’ailleurs au irrashaimase et autre remerciement lorsque quelqu’un part ou entre dans le resto. A un moment on aurait cru qu’ils repetaient en canon expres plusieurs fois comme ci il y avait 200 cuistos derriere 😉

Le dernier point particulier est que l’on prepare son the soit meme en mettant une petite cuillere de la poudre de the vert qui est sur le comptoir et en arrosant d’eau chaude servie par les robinets devant nous. 

Un bon dernier dejeuner au Japon donc, avant de retrouver les collegues des lundi pour un plus traditionel sandwich pate cornichons qui lui aussi a son charme propre.





La saison du mochi

31 12 2008

La fin et debut d’annee est traditionnellement la saison du mochi au Japon. C’est bien parce que je suis assez fan et on en mange assez souvent sur San Francisco sous differentes formes. Le mochi est fait de riz rond concasse qui donne une farine que l’on melange a de l’eau pour donner une pate de consistence elastique. En tout cas c’est ce que j’en ai retenu lors d’une ceremonie de nouvel an au musee d’art asiatique de San Francisco, ou l’on pouvait manger le mochi fait sur place devant nous. Bien sur, le mochi est vendu deja fait pour simplifier la vie et se presente bien souvent en forme de rectangle ou boule que l’on grille ou chauffe au micro-onde pour les plus impatients.

Non seulement le 31 decembre et le 1er janvier ont chacun des types de plat a base de mochi, mais le mochi est aussi part entiere des offrandes aux dieux Shinto.

D’abord, la fin d’annee est l’occasion de voir dans les magasins ces especes de gateaux fait de 2 grosses boules de mochi l’une sur l’autre, surmontees d’une clementine. Ce n’est pas fait pour etre manger, mais plutot pour donner en offrande aux dieux. On le garde dans les maisons pendant la saison des fetes, un peu comme notre sapin de noel ou creche en quelques sortes. Mais modernite oblige, la plupart des gens garde une version en plastique qui sert aussi parfois de boite pour le mochi en cube. J’en avais achete une version de 5cm de haut une fois en Californie.

Pour ce qui est d’en manger, on a commence le 31 decembre par un mix de 3 plats: mochi avec poudre de soja, mochi avec soupe de haricots rouges sucres et mochi avec algues et sauce de soja.


Le premier au matin on a eu un petit dejeuner particulier, avec beaucoup de poisson en sashimi, une sorte de surimi (kamaboko), des crevettes, des oeufs prepares d’une facon jolie entre le gateau et le sushi et bien sur du mochi. Cette fois, le mochi etait dans un bouillon (dashi) de poisson avec des algues. Pour accompagne le petit dej, ce n’etait pas du cafe, mais du sake!
A la votre donc et bonne annee. かんぱい、おめでと。





Ramen a Funabashi

31 12 2008

Apres notre sortie sur Ginza il y a quelques jours, on est rentre assez tard sur Funabashi, sans avoir encore mange.

On a decide d’aller manger des nouilles ramen dans un petit resto derriere la station de train ou l’on avait aussi mange il y a un an des anguilles dans un tres vieux resto qui ne fait que des plats a base d’anguille sur le menu.

 Le resto etait assez petit, avec dix places grand max, peut etre moins. Apres hesitation, j’ai choisi miso piquant pour moi (au lieu de tamtammen) et Chie a pris sauce de soja. Sur la photo on voit un petit grill sur le bas a gauche, ou ils rechauffent les tranches de porc qui finiront dans la soupe. L’ambiance est vraiment calme avec en musique de fond du rock and roll et musique soul americaine des annees 50-60.

 

C’etait bien bon j’avoue. Tellement que mon bol a fini comme ca: