nouveau livre: les kanjis dans la tête

12 02 2009

Comme vous pouvez le remarquer dans mes differents articles sur les kanji, je fais tout en francais.

Mais comme vous savez peut etre, tous les supports que j’utilise, le livre Remembering the Kanji, the site web RVK, le dictionaire jisho etc… tous sont en anglais. Ce n’est pas un gros probleme, n’etant pas vraiment gene par la langue anglaise elle meme (sauf pour ces mots obscurs que Heisig utilisent…). Mais la traduction me prends du temps, surtout pour verifier que je n’utilise pas des mots trop proches en sens ou en son d’un autre dans le livre anglais, qui pourrait porter a confusion plus tard.

Il y a plusieurs annees, le livre Remembering the Kanji a ete traduit en francais par Yves Maniette, sous le titre « Les kanjis dans la tête« . Cela faisait un moment que je le cherchais mais il n’est plus edite et il est disponible nul part en france sur internet, sur ebay etc…

En debut d’annee, j’ai trouve un endroit,  la librairie Michel Fortin a Montreal Quebec, qui l’avait en stock et pouvait m’en envoyer une copie apres un achat par telephone. J’ai donc passe mon ordre debut janvier, ($80CAD port compris) et le colis est parti le 15 via la poste canadienne. Apres pas mal de deboire pendant le transit, le colis etant reste environ 3 semaines dans un container a la douane visiblement, le livre est finalement arrive il y a 2 jours !  1 mois pour des frais de port a $16CAD, pas tres rentable tout ca…

Bref c’est finalement ici. Je n’ai pas encore mis beaucoup mon nez dedans ne l’ayant recupere que ce matin, mais je me suis apercu de 2 choses differentes deja. Premierement, il semble y avoir des histoires pour tous les kanjis, jusqu’a la fin du livre, la ou Heisig s’arrete environ vers le 500ieme. Ensuite l’ordre des kanjis semblent un tout petit peu differents et donc le numero des kanjis n’est pas exactement le meme. Il y a aussi un peu plus de kanjis au final, 2064 au lieu de 2042.

Un autre gros point positif du livre, la qualite de la couverture et la reliure. Le touche est tres agreable et le livre reste ouvert par lui meme. La version anglaise est plus serree, et se referme facilement toute seule.

Il ne me reste plus qu’a m’y remettre. Le livre me donnera des idees de mot-cles et de definitions penses pour un esprit et une culture francophone. Il me faudra surement un poil d’adaptation, puisque les choix que j’ai fait jusqu’ici semblent un peu different de ceux dans le livre. Je crois que je vais surtout continuer ma routine actuelle (lire sur RvK, copier le kanji sur RvK, verification dans le dico Japonais/Francais,  decider un mot cle proche du sens, essayer des definitions et ecrire le kanji une dizaine de fois en pensant a la definition) mais tout ceci maintenant en utilisant ce nouveau support. au lieu de celui de Heisig. Heisig restera ouvert sur mon ecran en version PDF, pour verifier les primitives et l’ordre. Je vais rester sur sa liste de kanji d’ailleurs je pense et sauter tous les kanjis supplementaire de la version francaise. (j’en ferai une liste separee pour plus tard que je partagerai ici)

Bon ca fait plusieurs jours (trop!) que je n’avance pas beaucoup ou meme pas du tout a cause du boulot essentiellement et une mechante grippe auparavant. Je retourne donc a mon bourrage de crane comme dit l’un de mes amis ou plutot comme dit Yves Maniette plus joliment, a me mettre des kanjis dans la tête.

Publicités