okurigana

14 12 2008

Pendant mon apprentissage des kanji suivant la méthôde de Heisig, je triche un peu en essayant d’aussi apprendre un peu la prononciation, afin surtout de pouvoir les taper sur l’ordinateur.

Mais parfois (bien souvent en fait pour le moment), le charactère seul ne se trouve pas dans le dictionnaire et donc je ne trouve pas comme le taper avec un clavier à touches « latines ». Par exemple 占 « dire la bonne aventure », ne peut etre tapé que uranai qui est en fait 占い. Notez l’ajout de い a la fin, sans cela l’ordinateur ne propose pas le charactère.  J’ai eu un explication que j’avais oubliée par Chie (mon épouse).

le い est en fait ce que l’on appelle un okurigana, qui est ajouté pour donner un sens au kanji. C’est la meme idée lorsque un mot est soit un verbe, un nom ou un adjectif, mais s’écrit avec le même kanji.

Voila un autre exemple donné sur la page de wikipedia qui explique bien l’idée:

  • 食う  : (mâle)(vulg) manger, (bouffer) ;
  • 食らう kurau : manger, boire, bouffer, recevoir des coups (déguster) ;
  • 食べる taberu : manger.

Donc le sens manger est bien donné par le kanji 食 mais les variantes et la pronciation viennent des okurigana derrière.

そなんだ。わかりました。

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :